S.v.p. Votre aide

Discussion dans 'Espace de Discussion (Radiologie, Médecine)' démarrée par nicole, 6 Juillet 2012.

  1. nicole

    nicole New Member

    Bonjour,
    J ai passe un examen irm du cerveau. Mon medecin traitant m'a parle d une discrete "Leucoaraiose" et me prpose plusieurs examens . Les recherches sur internet me laisse perlexe...debut de la maladie d 'aizheimer...ou pas ??
    Puis je poser cette question : medicalement, ce mot leucoaraiose correspond a quelle trouble ?
    Et quels sont les troubles a venir ?
    Merci de votre reponse.
    Nicole
     
  2. etudiant

    etudiant Member

    Re : S.v.p. Votre aide

    La couche périphérique du cerveau est fait de substance grise. La couche profonde de substance blanche.

    Il me semble que le terme leucoaraiose a été inventé par les pathologistes. Ils ont examiné au microscope la substance blanche de personnes démentes et agées. Ils ont trouvés une raréfaction de la substance blanche (=des trous) qui est provoquée par une maladie atteignant les petits vaisseaux cérébraux.

    En IRM, ces anomalies se traduisent par des hypersignaux sur certaines séquences (T2, FLAIR)

    Le problème, c’est qu’on rencontre de tels hypersignaux chez des personnes parfaitement normales ; Egalement, ces anomalies de signal peuvent être reliés à l’âge. Etc.

    Si une personne est démente et présente des anomalies caractéristiques de la substance blanche et d'une certaine importance, on a certainement le droit de parler de leucoaraiose.

    Si une personne est capable d’écrire et de comprendre internet, est-ce que l'on doit écrire sur un compte rendu «discrète leucoaraiose » ou plutôt de parler «d’anomalies non spécifiques de la substance blanche »?
    (Note : Cette dernière expression voulant traduire notre ignorance… en la matère blanche.)

    Bref l'appréciation finale dépend du point de vue du radiologue, de l'image IRM et de la clinique.

    Aujourd’hui, une majorité de médecins pense que la présence d’une leucoaraiose d'une certaine importance est un facteur de risque pour un accident vasculaire cérébral (plutôt que de démence!!!) et propose des examens ayant pour but de vérifier le fonctionnement du cœur ou d’artères comme les carotides.

    La démence d’Alzeimer résulte d’une accumulation de protéines.

    Les démences vasculaires résultent de vaisseaux bouchés.

    La seule chose que c’est deux maladies ont en commun, c’est la démence…

    Faut pas croire tout ce que l’on peut lire sur internet….

    Les médecins ne sont pas des Dieux et n’ont pas le pouvoir de Mme Soleil.
    Ca dépend aussi de la présence de facteurs de risque cardiovasculaire, d'un diabète, etc (demander à votre médecin traitant).
    Cela doit être quelque chose entre: rien et un possible risque d’AVC.
     
    Dernière édition: 10 Juillet 2012

Partager cette page